AccueilVivre à MarignierEnvironnementQualité de l'eau

Qualité de l'eau à Marignier

Quelle eau buvez-vous ?

Dans le cadre de l'information des usagers sur la qualité de l'eau potable, l'Agence Régionale de Santé établit une fiche de synthèse annuelle qui présente pour toute unité de distribution (UDI) les caractéristiques de l'eau distribuée (origine, protection, qualité, conformité réglementaire...).

Vous trouverez donc, ci-joint, les résultats pour les unités de distribution suivantes :

                                   EponnetGoutte d'eau

                                   Monnaz

                                   Giffre

                                   Ossat

                                   Principale de Marignier

 Pour mieux comprendre :

- La qualité bactériologique est évaluée par la recherche de bactéries indicatrices de contaminations fécales, notamment Entérocoque et Escherichia coli dont l’identification laisse suspecter la présence de germes pathogènes. Un dysfonctionnement momentané des installations de traitement de l’eau, un manque d’entretien du réseau, ou une contamination de la ressource en l’absence de traitement peuvent être à l’origine de mauvais résultats.

 - La dureté représente le calcium et le magnésium en solution dans l’eau. Elle est sans incidence sur la santé mais une eau trop douce (inférieure à 8°F) est souvent agressive et peut entraîner la corrosion des canalisations et le relargage de produits indésirables ou toxiques tels que le plomb.

 - Les apports excessifs ou mal maîtrisés d’engrais azotés, organiques ou minéraux ainsi que les rejets des assainissements participent à l’augmentation des teneurs en nitrates dans les ressources. Le respect de la valeur de 50mg par litre dans l’eau du robinet est indispensable à la protection de la santé des nourrissons et des femmes enceintes.

 - Le fluor est un oligo-élément présent naturellement dans l’eau. Ses effets sont bénéfiques pour la santé à dose modérée. Lorsque l’eau est peu fluorée, un complément peut être apporté sur recommandation de votre dentiste, pour une prévention optimale de la carie dentaire. Une valeur maximale de 1500µg/l a été fixée pour tenir compte du risque de fluorose dentaire en cas d’excès.

 - Certains pesticides à l’état de traces dans l’eau sont suspectés d’effets sur la santé lorsqu’ils sont consommés pendant toute une vie. Par mesure de précaution, une limite de qualité inférieure aux seuils de toxicité connus pour ces molécules, a été adoptée.

 

Des gestes simples :

- Après quelques jours d’absence, purgez vos conduites avant consommation, en laissant couler l’eau quelques instants avant de la boire.

 - Consommez exclusivement l’eau du réseau d’eau froide. Si vous la conservez, ce doit être au froid, pas plus de 48 heures et dans un récipient fermé.

 - Réservez les traitements complémentaires, tels les adoucisseurs, au seul réseau d’eau chaude sanitaire. Ils sont sans intérêt sur le réseau d’eau froide utilisé pour la consommation. Ils peuvent en effet accélérer la dissolution des métaux des conduites ou devenir des foyers de développement microbien lorsque leur entretien est mal assuré.

 - Si votre eau chaude sanitaire est produite par un système individuel, un entretien annuel de ce réseau est conseillé pour limiter la prolifération bactérienne, notamment des Légionelles.

 

Pour en savoir plus …

www.ars.rhonealpes.sante.fr

www.eaupotable.sante.gouv.fr