Accueil> … > Chemin de la mémoire du GiffreGrotte de Lourdes-Salle paroissiale

Chemin de la mémoire du Giffre

L’histoire de la Résistance haut-savoyarde ne se résume pas aux douloureux souvenirs du plateau des Glières. À Marignier, comme dans bien d’autres villages, des hommes et des femmes ont œuvré dans l’ombre pour la Libération de la France. Discrets soutiens ou maquisards héroïques, les sept bornes de ce chemin de la mémoire réalisé par une classe de 3e du collège Camille Claudel (promotion 2016) rappellent leur histoire et leur rendent hommage.

Borne 1 : La grotte de Lourdes - Des villageois en résistance

Grotte de Lourdes à MarignierLes villageois de Marignier ont soutenu la Résistance locale avec leurs propres moyens. Pendant l'Occupation, la grotte de Lourdes servait ainsi à cacher des armes, en particulier la cavité derrière la vierge. Les armes parachutées par les Alliés étaient récupérées par des hommes comme Joseph Nicoud et son fils. Les enfants de Marignier n’étaient pas en reste et résistaient à leur façon en dessinant des V sur les murs ou en chantant des chansons osées devant les Alpini, les soldats italiens occupant la région.

Découvrez la Chanson des V d’Oberlé et des images d’archives 

 

 René Char

Résister par l’art et la littérature : René Char

Découvrez ce poète commandant les parachutages de la zone Durance et le « Fragment 128 » de son recueil Feuillets d’Hypnos qui célèbre le courage de villageois ayant neutralisé sans la moindre violence des SS.